Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif. »

 

La foule cherche à être rassasiée de pain qui nourrit le corps. Jésus va lui ouvrir l’esprit sur une autre faim, celle d’un pain plus précieux.  Dans nos sociétés, nous passons la majorité de notre temps à travailler pour des plaisirs éphémères, pour la nourriture qui se perd et ne rassasie pas.

Le message de Jésus est clair : Il nous demande de travailler pour « la nourriture qui se garde jusque dans la vie éternelle ».  Cette nourriture-là, c’est celle qui emplit nos âmes, celle qui nous façonne jour 

après jour lorsque nous écoutons la parole du Dieu, celle qui nous apprend à aimer comme lui-même nous a aimés, celle qui nous incite à refuser cette vie de façade à laquelle le monde nous pousse.

Au désert, le Seigneur a donné la manne aux fils d’Israël. Aujourd’hui, il nous donne son Fils, vrai pain de vie, c’est lui qui nous nourrit et nous transforme en lui pour que notre vie, à l’image de la sienne, soit don gratuit qui porte des fruits d’amour pour l’éternité.

 

Fête de Sainte-Anne en unité pastorale

C’est de la ville de Dinant, juste avant la célébration des promesses chez les scouts du Rosaire que je vous écris ces quelques lignes. Ce dimanche 25 juillet, la fête de Sainte-Anne a été célébrée. Gratitude exprimée aux communautés de Saint-Job, de Notre Dame du Rosaire et de OLM qui ont grandement contribué à la réussite de ce bel événement. Brique après brique, les communautés se construisent autour de l’unité pastorale de l’Alliance. Merci aux responsables de la liturgie, aux musiciens, à notre secrétariat, aux personnes qui se sont occupées des fleurs et de l’apéritif. Véritable défi de réussir cet événement en pleine période de vacances ! Grâce à vous, la mère de Marie fut ainsi bien honorée !