Pourquoi ?
En traversant le ravin de nos peurs, l’océan de nos incertitudes.
En côtoyant le précipice du doute, en marchant au travers du brouillard de nos crises, lentement, à pas hésitants, nous avançons, cherchant, et tombant car nous ne comprenons pas le sens de ce non-sens.
N’est-ce pas au plus profond du drame humain, que naît la question primordiale ! Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?
Pourquoi le mal nous brise-t-il ? Pourquoi l’assaut des cataclysmes ?
Pourquoi l’acharnement des guerres, du terrorisme, de la cruauté et de la violence ?
Pourquoi promouvoir la haine et taire la vérité ? Pourquoi la pauvreté nous envahit-elle de toutes parts ?
Ô pourquoi sommes-nous si pauvres pour aimer l’Autre ?
La réponse se fait muette dans le vacarme.  La réponse se cache de ceux qui ne l’interpellent pas.
La réponse se décode, se lit, se découvre, se livre dans le silence profond de l’âme du pauvre.
Là ou aucuns mots, aucunes images ne sont nécessaires.
Car dans ce lieu sacré, le doigt de Dieu et le doigt de l’homme se touchent pour faire éclater ce qui est vrai, la vraie réponse !
Car le sens de la véritable vie se révèle dans sa simplicité.
« Laisse-moi t’aimer, laisse-moi te porter, laisse-moi te soigner, te guérir, te consoler, oui, laisse mon doigt te toucher et tu vivras. Laisse ma vie, celle qui parle du haut de la croix te libérer ».
Et nous répondons : aime-nous Toi, qu’on ne peut nommer. Toi, le tout puissant, l’Amoureux de notre humanité car sans Toi nous sommes perdus dans le brouillard !
                             J. Lasource