"Venez et vous verrez".
Il y a bien sûr dans ces mots "suivre le Christ sur son chemin".  Mais il y a plus.
Il y a aussi, et presque surtout, un mouvement intérieur.
Lorsque l’esprit est enfoui dans ses préoccupations, si souvent auto-centrées, à ce moment précis, aller vers le Christ par la prière.
Faire cet effort qui, à première vue, paraît vain à notre état d’âme.  
Et là, peu à peu, Voir.
Voir que l’esprit s’était enfermé lui-même.
Voir ses propres émotions, ses propres errements, éclairés par la lumière de l’Esprit Saint, comme si le soleil déchirait les nuages.
Revenir au Christ , revenir à ce que nous sommes de meilleur.
Mais il faut y aller, c’est parfois difficile.  Oser sortir en pleine tempête.  Même sans y croire.
Et ce mouvement est peut-être le plus salvateur de tous : sortir de soi, se dépasser, remettre à leur place les idées négatives et revenir à la joie de la présence de Dieu en notre cœur.
"Venez et vous verrez".
Ce mouvement de Venir est tant extérieur (s'engager) qu'intérieur (confier au Christ nos morosités en plein milieu d'elles).
Ce double mouvement nous fait devenir adultes.
C'est à dire être à distance raisonnable de nos états d’âme, tout en réveillant une conviction essentielle : faire la volonté du Christ est source inépuisable de Paix.
A travers la prière, Jésus devient vraiment "le vainqueur du monde ". 
Une simple prière sur la vraie vigne
 
Seigneur et Père, nous te louons, tu nous permets de nous unir à ton Fils par la prière.
Il est la vigne et nous, sarments émondés, nous communions à la sève : l’Esprit d’Eternité.
 
Seigneur et Père, nous te rendons grâce,
Tu nous rends à même, en ton Fils, de pouvoir porter du fruit.                           
Il est la vigne, en Lui, nous pouvons offrir les présents du service et de la charité.
 
Seigneur et Père, nous te remercions,
Tu nous permets en ton Fils, de faire de grandes choses.
Il est la vigne, en lui, la communauté peut réaliser l’impossible.
 
Esprit de sainteté, accorde-nous la grâce de la prière :
Ainsi nous pourrons demeurer en Jésus comme il demeure en nous.
 
Esprit de sainteté, accorde-nous la grâce d’aimer la parole de Jésus :
Ainsi nous pourrons nous laisser purifier par sa parole.Esprit de sainteté, accorde-nous la grâce de vivre l’union à Jésus :
Ainsi nous pourrons réaliser la gloire du Père : annoncer l’Evangile du bonheur, route d’Eternité.

   Amen

MEDITATION
 
Je suis la vigne vous êtes les sarments Méditation (Jean 15)   
  • « Fruit de la vigne et du travail des hommes ! »
Par la grâce de la résurrection, la création se voit transfigurée.
La vigne devient l’image du travail de l’homme uni à l’œuvre de Dieu.
  • « Le sarment est purifié pour qu’il donne davantage de fruits ! »
Par la grâce de la résurrection, la souffrance humaine se voit transfigurée.
Le cep de nos vies émondé par la peine, donne un fruit d’Espérance.
  • « Demeurez en moi, comme moi en vous ! »
Par la grâce de la résurrection, le peuple des croyants se voit transfiguré.
Greffé sur la vigne, corps du Christ, il reçoit une sève d’éternité.
Aujourd’hui, en Christ glorifié, la communion au pain et au vin, devient alliance avec l’amour donné, vigne.
Abbé Christian TRICOT, votre curé